Apr 16, 2009

Cet article étudie la conception cartésienne de la liberté, d’abord dans son essence métaphysique, en tant que résolution de l’ego singulier à la liberté éclairée, dans la pensée et dans l’action, et ensuite dans ses conséquences morales et politiques. Il montre que Descartes énonce une conception héroïque de la liberté, en vertu de la noblesse du libre arbitre présent en tout homme, ce qui implique une intériorisation et une universalisation de l’idéal aristocratique, dans une morale de la générosité et de la charité dans l’amitié. Il esquisse à partir de là une politique cartésienne possible, dans la figure de l’individu et dans celle du prince, en tant qu’union des volontés infinies et libres, et en tant que vie qui ouvre aux plus héroïques actions humaines, dans un monde où il s’agit d’être homme de bien.  
This article studies the cartesian conception of freedom, first in its metaphysical essence, as resolution of the singular ego to enlightened freedom, both in thought and in action, and then in its moral and political consequences. It shows that Descartes announces a heroic conception of freedom, by virtue of the nobility of the free will present in all men, which implies an interiorization and a universalization of the aristocratic ideal, in a morality of generosity and charity in friendship. It sketches from there a cartesian policy liable in the person of the individual and in that of the prince, as the union of infinite and free wills, and as the life which opens on the most heroic of human actions, in a world which places importance on being a gentleman.

Post a Comment:

Designed By Blogger Templates | Templatelib & Distributed By Blogspot Templates