May 30, 2016

Il existe plusieurs façons de faire en sorte qu’une pensée nouvelle et marquante naisse de la mise en perspective de deux grands auteurs comme Foucault et Wittgenstein. Pour ma part, je proposerai quelques analyses centrées sur les notions de subjectivité et d’éthique.  


Ce qui m’intéresse est une question corrélative de l’immense problème de l’émergence de la notion moderne de morale. Cette question est articulée à une notion spécifique de l’obligation morale (quelle qu’en soit l’explication), et reliée plus généralement à la sédimentation, au cours des siècles de la période moderne, d’un espace de considérations, raisons, motivations, sentiments, perceptions  concernant ce qui est remarquable, important et vital pour les êtres humains ; espace que nous distinguons clairement comme moral, par opposition à d’autres sphères, d’évaluation ou de  délibération, comme l’esthétique, la religion, le droit, la prudence, l’idéal. Il ne fait aucun doute que  la modernité a constitué progressivement la morale en une sphère séparée. 

L’émergence de la morale ne fut pas simplement liée à l’émergence des autres sphères, mais fut aussi elle‑même un élément déterminant dans l’émergence de ces sphères de l’expérience comme sphères séparées. Ceci représente en soi un fait significatif de la modernité. Ainsi, l’éclaircissement philosophique, par Kant, de la nature de la culture moderne, à travers l’élaboration du caractère transcendantal de l’esprit,
est un magnifique exemple du besoin de distinguer et de séparer la connaissance, la morale et le goût, dans le but de comprendre ce qu’ils sont1

D’un autre côté, la séparation des sphères a été à l’origine d’un problème que nous pouvons formuler de la façon suivante : la formation de la morale comme une sphère séparée d’évaluation et de délibération, aussi cruciale qu’elle ait été et qu’elle demeure pour les sociétés modernes et pour le sujet moderne, a laissé de côté des éléments importants. Certains de ces éléments ont été incorporés dans les autres sphères, comme l’esthétique, la religion, et la sphère des idéaux personnels. D’autres ont tout simplement été rendus invisibles. Dans la modernité, différents courants ont exprimé leur insatisfaction à l’égard de cette séparation, insatisfaction qui se manifeste sous différents angles.

Article disponible sous Academia.edu

Post a Comment:

Designed By Blogger Templates | Templatelib & Distributed By Blogspot Templates