Oct 5, 2009

Eigentlich:
NT: eigentlich : authentique, et uneigentlich : inauthentique. — Appliqué à la seule existence du Dasein, ou aux modalités de celle-ci. Sinon, ord. = proprement dit. [ET]

Authentic (eigentlich), passim: Angst, 190; appropriation of untruth, 299; being of Da-sein, 44, 188, 191, 322; being-come-to-an-end, 239; being-guilty, 291; being-one's-self, 129, 184, 263, 268, 298; being-toward-death, 237, 260-267 (§ 53), 373; being toward oneself, 122; being-a-whole, 267; care, 122, 301, 323; certainty, 258, 308; coming toward, 330; constancy of the self, 410; disclosedness, 221, 297, 325, 331, 397; dying, 247; encountering of the un-handy, 73; existence: passim; existentiell possibility, 193, 267-270; face to face with thrownness, 348; "for-the-sake-of-which," 193; future, 329-330, 336-338, 348; grasping of a sign, 79; guilt, 287; hearing the call, 294; historicity, 382, 385-387, 390-391, 395-396; historiographical, 395; occurrence, 382, 385, 387; history, 386; maintaining oneself in a primordial possibility, 306; making present, 410; possibilities of existence, 383; possibility which has been, 394; potentiality-of-being, 233-235, 266, 267-301 (II.iii) 322, 339, 343-344; potentiality-of-being-one's-self, 175, 322-323; potentiality-of-being-a-whole, 235, 266-267, 301-333 (II.iii), 372; present, 338; handiness, 69, 106; repetition, 385; resoluteness, 308, 310, 313, 382; self, 129-130, 433 (Hegel); temporality, 327, 329, 331, 338, 348, 375, 385, 414; "there," 328, 347; time, 329; transparency, 298; truth of Da-sein, 297, 302; understanding, 146, 364, 279-280, 295, 302, 306, 348, 383, 425 [BT]
Eigentlichkeit:
NT: Authenticity (Eigentlichkeit), in its distinction from inauthenticity, 42-43, 53, 146, 178, 191, 232, 259, 268, 304, 306, 325, 331, 335, 350, 410, 436; condition of possibility of distinction is in mineness, 42-43, 53; "really" versus genuineness, 142, 178; grounded in temporalizing of temporality, 304; are the fundamental existentiell possibilities, 350. See also Genuineness; Inauthentic; Mineness [BT]
Authenticité:
Et le Dasein, derechef, est à chaque fois mien en telle ou telle guise déterminée d’être. Il s’est toujours déjà en quelque façon décidé en quelle guise le Dasein est à chaque fois mien. L’étant pour lequel en son être il y va de cet être même se rapporte à son être comme à sa possibilité la plus propre. Le Dasein est à chaque fois sa possibilité, il ne l’« a » pas sans plus de manière qualitative, comme quelque chose de sous-la-main. Et c’est parce que le Dasein est à chaque fois essentiellement sa possibilité que cet étant peut se « choisir » lui-même en son être, se gagner, ou bien se perdre, ou ne se gagner jamais, ou se gagner seulement « en apparence ». S’être perdu ou ne s’être pas encore gagné, il ne le peut que pour autant que, en son essence, il est un Dasein authentique possible, c’est-à-dire peut être à lui-même en propre. Les deux modes d’être de l’authenticité et de l’inauthenticité — l’une et l’autre expressions étant choisies terminologiquement et au sens strict du terme — se fondent dans le fait que le Dasein est en général déterminé par la mienneté. Cependant, l’inauthenticité du Dasein ne signifie point par exemple un « moins »-être ou un degré d’être « plus bas ». Elle peut au contraire déterminer le Dasein selon sa concrétion la plus pleine, dans sa capacité d’être occupé, stimulé, intéressé, réjoui. [ET 42/54]
Source: filoinfo.bem-vindo.net/lexikon

Post a Comment:

Designed By Blogger Templates | Templatelib & Distributed By Blogspot Templates