Apr 6, 2010

Michel Foucault échappa à l’influence de la phénoménologie et du marxisme à travers la musique, dont le rôle fut, dit-il, aussi important que la lecture de Nietzsche. « Si mes souvenirs sont exacts, je dois la première grande secousse culturelle à des musiciens sériels et dodécaphonistes français — comme Boulez et Barraqué — auxquels j’étais lié par des rapports d’amitié. Ils ont représenté pour moi le premier « accroc » à cet univers dialectique dans lequel j’avais vécu [3]. » [lien]

Post a Comment:

Designed By Blogger Templates | Templatelib & Distributed By Blogspot Templates