Apr 7, 2008

img241/6724/charcotdj0.jpg

Charcot, Jean-Martin (1897). La Foi qui Guérit. Felix Alcan Éditeur. Paris. (Original Print)

Transcription here.

La New Review, prenant texte du récent voyage d'un littérateur célèbre à un sanctuaire religieux et des discussions qui se sont élevées à cette occasion, me demande mon opinion sur la faith-healing. La question n'est pas de celles qui puissent me laisser indifférent. Elle intéresse d'ailleurs tout médecin, le but essentiel de la médecine étant la guérison des malades sans distinction dans le procédé curatif à mettre en œuvre. Dans cet ordre d'idées, la faith-healing me paraît être l'idéal à atteindre, puisqu'elle opère souvent lorsque tous les autres remèdes ont échoué. C'est pourquoi, depuis longtemps, en présence de certains cas déterminés, j'ai cherché, après bien d'autres, à pénétrer, autant que faire se peut, le mécanisme de sa production afin d'utiliser sa puissance, et c'est l'opinion que je me suis faite dans ces conditions que je vais exposer en quelques mots.

J'ajouterai qu'en pareille matière, comme en toute autre, il ne faut jamais se départir de la rigueur inhérente à la discussion scientifique ; les polémiques passionnées ne servent à rien, si ce n'est à tout embrouiller et à compromettre les meilleures causes. Ce n'est pas par des affirmations sans preuves ou par des négations sans fondements qu'on peut espérer résoudre cette question de la faith-healing qui, je le répète, appartient entièrement à l'ordre scientifique où les faits bien et sincèrement étudiés, groupés en faisceau pour conclure, sont les seuls arguments que l'on puisse admettre. [Transcription]


Post a Comment:

Designed By Blogger Templates | Templatelib & Distributed By Blogspot Templates